Échos de la conférence IFFEC en Norvège

joininghands07bDu 15 au 18 juin 2015 a eu lieu à Kristiansand, au sud de la Norvège, la troisième conférence Joining Hands for Mission, organisée par l’IFFEC (la fédération internationale des Églises évangéliques libres) et centrée sur la question de l’implantation d’Églises en Europe. Elle a regroupé plus d’une centaine de participants, responsables d’Unions d’Églises et « implanteurs », issus de 22 pays différents. Les différents orateurs, passionnés, étaient stimulants. Il était frappant de noter la forte volonté de développer, en Europe, un mouvement d’implantation d’Églises. Et il ne s’agit pas simplement de mesurer le nombre d’Églises implantées par telle ou telle Église ou union d’Églises, mais d’avoir la perspective d’implanter de nouvelles Églises capables à leur tour d’implanter de nouvelles Églises. C’est cela qu’il faut entendre par mouvement ! L’objectif n’est pas d’arriver à un statut d’Église majeure, stable et autonome, mais de devenir une Église « mère », qui donne naissance à d’autres Églises appelées elles-mêmes à devenir « mères ». Stimulant.joininghands09b

Une autre grande richesse de cette conférence, peut-être plus encore que les enseignements, était les occasions de rencontre avec d’autres Unions d’Églises. Il était frappant de constater les convergences sur la double préoccupation pour l’implantation d’Églises et pour la revitalisation. Plusieurs ont commencé avec une dynamique d’implantation et ont vu l’importance d’entreprendre aussi un travail de revitalisation. En tant qu’UEEL, nous avons fait un peu le chemin inverse… Mais il est encourageant de constater chez les autres que les deux sont importants, ensemble ! Les différents échanges ont permis d’approfondir des relations déjà existantes, par exemple avec la Covenant Church (USA), avec les FEG (Allemagne) mais aussi d’envisager de nouvelles pistes possibles, notamment avec la FREE (Suisse romande) et la FIEIDE (Espagne). Des rencontres sont prévues, des partages de ressources peut-être aussi. A suivre…

joininghands19

En bref, ces quelques jours en Norvège m’ont permis de me rendre compte de la réalité vivante de l’IFFEC. Il existe bel et bien une identité « libriste », au-delà de notre réalité française, caractérisée par une assise théologique sérieuse, et évangélique, une volonté d’ouverture, une ecclésiologie de professants… Ouvrir nos horizons au-delà de nos frontières est toujours source d’enrichissement !

Vincent Miéville