Un héritage

4c9ERyLni copie

L’Union des Églises Ă©vangĂ©liques libres de France est nĂ©e en 1849. Avant de caractĂ©riser l’originalitĂ© de cette crĂ©ation, et pour la comprendre, il faut rappeler le contexte historique immĂ©diat.

PrĂ©alablement, il convient mĂŞme de souligner que si la constitution de l’Union a paru nĂ©cessaire Ă  ses fondateurs, ils n’avaient pas plus que nous la prĂ©tention de construire ex-nihilo. Tout en nous rattachant au Christ chef de l’Église, et aux apĂ´tres (Eph 2.20-22), nous sommes cependant conscients de notre hĂ©ritage historique.

C’est par l’Église de Dieu que la vĂ©ritĂ© nous a Ă©tĂ© transmise, et notre dette est grande Ă  l’Ă©gard des chrĂ©tiens des siècles passĂ©s. Nous avons une particulière reconnaissance pour l’Église ancienne qui a dĂ©fini sa foi dans les grands conciles des 4ème et 5ème siècles (NicĂ©e, Constantinople, Ephèse, ChalcĂ©doine) ainsi que pour la RĂ©forme qui a remis en honneur les grandes vĂ©ritĂ©s du salut. Si l’Église-institution n’a pas toujours Ă©tĂ©, loin de lĂ , l’Église de Dieu, nous confessons que jamais le Seigneur n’a manquĂ© de tĂ©moins.

On situe bien la spĂ©cificitĂ© des Églises libres en comprenant en quoi elles sont hĂ©ritières de la RĂ©forme, et en quoi elles s’en distinguent.